Interprète à l'unité d'accueil et de soins pour les sourds

Chambéry /
UASS /
Temps de travail : 40% /
CDD /

DESCRIPTION DU POSTE

I – MISSIONS DE L’INTERPRÈTE

Un interprète est un professionnel qui interprète d’une langue A vers une langue B et inversement, soit ici du français vers la Langue des Signes Française (LSF) et de la LSF vers le français. Il lève l’obstacle linguistique. Il n’est pas interlocuteur, ne participe pas aux échanges, ne peut pas être dépositaire d’informations.

II – ACTIVITÉS DE L’INTERPRÈTE

Il assure l’activité d’interprétation uniquement pour l’activité qui concerne la prise en charge des patients

Pour les patients lors

  • Des consultations de médecine générale de l’Unité, dès lors qu’un accompagnant entendant est présent et / ou lorsque le médecin généraliste estime en avoir besoin.
  • Des consultations de spécialistes
  • D’examens complémentaires et actes de petites chirurgies. Il peut être amené à accompagner au bloc opératoire et en salle de réveil.
  • Des consultations ou rendez-vous avec tous les corps de métiers du CHMS (paramédicaux, administration, etc.)

Pour le bon déroulement des consultations, l’interprète doit avoir un minimum de préparation. Bien entendu, le lieu et l’heure du rendez-vous, le nom du patient et du médecin sont des informations indispensables qui lui sont fournies par le secrétariat.

Si l’interprète a besoin d’avoir des informations plus précises sur le contexte. Il peut donc demander aux médecins et aux intermédiateurs des informations concernant la prise en charge du patient.

Pour les professionnels ou stagiaires de l’Unité : dans le cadre de la prise en charge des patients

  • Auprès des personnels soignants des services
  • Lors des réunions institutionnelles et concertations avec d’autres services.
  • Lors des contacts pris à l’extérieur par l’intermédiateur uniquement dans le cadre de sa mission professionnelle
  • Traduction écrite et interprétation téléphonique si besoin

Les interprètes de l’Unité n’interviennent pas pour des rendez-vous institutionnels concernant les salariés du CHMS (médecine du travail, formation continue…). Il sera fait appel, pour cela, à des services d’interprètes extérieurs.

Autres activités

  • L’interprète participe aux réunions de concertation de l’équipe. Ces réunions se déroulent en LSF. Si un stagiaire ou un intervenant non bilingue participe à ces réunions, l’appel à un interprète extérieur à l’Unité pourra être sollicité pour permettre la pleine participation à la réunion de tous les participants.

Lors de ces réunions, l’interprète n’intervient toujours dans les limites de sa fonction. Il n’est pas habilité à donner d’avis sur la prise en charge médicale, sociale, éducative des patients. Par contre, il est appelé à contribuer à améliorer l’organisation du fonctionnement de l’équipe, de l’efficacité de l’Unité et des bonnes conditions de son propre travail.

  • L’interprète peut être amené à traduire une intervention, du type sensibilisation : les conférenciers devront penser à fournir la préparation préalable. Lorsque l’interprète est amené à présenter son métier, il devra bien entendu préparer lui-même son intervention.

III - FONCTIONNEMENT DU POSTE

Quotité de travail : ce poste est à 0.40 équivalent temps plein

Horaires de travail

  • Travail en poste de journée ou demi-journée du lundi au vendredi selon un planning mensuel validé par le cadre de santé
  • Les horaires sont définis sur la base de 7h30 pour un temps plein
  • L’amplitude journalière varie selon les horaires d’ouverture de l’UASS
  • Les horaires peuvent varier selon les nécessités de service : de façon exceptionnelle et avec l’accord du professionnel, les horaires pourront être adaptés aux contraintes de l’activité de l’Unité (réunions le soir, prise en charge de patients en dehors des horaires de fonctionnement classiques etc…). Ces heures seront récupérées au fur et à mesure, en tenant compte de l’activité du service et sans possibilité de cumul.
  • Les congés annuels devront être organisés en concertation au sein de l’équipe et obligatoirement posés sur les semaines concernées en cas de fermeture de l’unité.
  • L’articulation avec une autre mission ne doit pas nuire au temps prévu pour l’activité de l’UASS

Quelle que soit la situation, l’interprète traduit 55 min, puis prend une pause de 10 à 15 minutes. Il peut reprendre ensuite encore 55 min d’interprétation.

Si l’interprétation est supérieure à deux heures ou si la situation l’exige (type conférence par exemple), la présence d’au moins deux interprètes est nécessaire

L’interprète peut être amené à dépasser ce nombre d’heures en cas d’urgence. Dans ce cas, un aménagement des autres rendez-vous sera effectué au mieux par la secrétaire, et dans la mesure du possible.

Relations

L’interprète est sous la responsabilité hiérarchique du cadre de Santé de l’Espace de Santé Publique et de l’UASS et du cadre supérieur de santé du pôle Spécialités Médicales et Santé Publique.

L’interprète est sous responsabilité fonctionnelle du médecin responsable de l’unité ainsi que du médecin coordinateur.

L’interprète travaille en étroite collaboration avec :

  • L’équipe pluridisciplinaire du service de l’UASS : médecins, secrétaires, intermédiateurs
  • L’intermédiateur Sourd, lors des consultations ou examens des patients. Dans le cadre de cette collaboration, l’interprète est particulièrement vigilant à respecter la règle de neutralité et laisse l’intermédiateur gérer ses interventions en fonction de la situation.
  • Les unités d’hospitalisation et de consultations, les services administratifs du CHMS
  • Les équipes de liaison et les équipes transversales (CHMS et CHS)
  • Les partenaires extra hospitaliers : médecine de ville, structures sanitaires, sociales et associatives
  • L’interprète pourra travailler en collaboration avec tout professionnel en lien avec le parcours de soins du patient (travailleur social, justice, mandataire, professionnel éducatif, scolaire…).

Exigences institutionnelles

L’interprète est tenu au secret professionnel, à la discrétion professionnelle et au respect des règles de confidentialité.

Il est tenu de respecter les règlements, procédures et fonctionnements en vigueur au CHMS.

L’interprète devra obligatoirement porter la tenue professionnelle du CHMS lors de sa présence dans l’UASS et ses déplacements dans les unités du Centre Hospitalier Métropole Savoie. Cette tenue sera remplacée, dans la mesure du possible, par une blouse noire si le patient a le syndrome d’Usher.

Comme tout agent du CHMS, l’interprète devra suivre les formations réglementaires proposées par l’établissement : incendie, gestes d’urgence …

IV – APTITUDES ET COMPÉTENCES REQUISES

L’interprète, s’engage à respecter le code éthique reconnu par la profession, tel que le définit l’AFILS (Association Française des Interprètes et traducteurs en Langue des Signes), et il est soumis aux trois piliers majeurs de la profession, à savoir le secret professionnel, la fidélité et la neutralité.

Bonne connaissance des outils bureautiques et informatiques nécessaires : Word, Excel, Internet

Formation requise

La possession d’un diplôme ou d’une qualification d’interprète Français-LSF reconnus par l’AFILS est exigée. (http://www.afils.fr - contact@afils.fr)

CDD 3 mois renouvelable

Toute candidature composée d’un curriculum vitae et d’une lettre de motivation doit être envoyée à recrutement@ch-metropole-savoie.fr

Informations

Type de poste : Offre d'emploi

Poste à pourvoir au : Dès que possible

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : mercredi 31 juillet 2024

Déposer ma candidature

Vos coordonnées

Fichiers attachés Formats autorisés : .doc, .docx, .pdf, .rtf, .zip

Sécurité

Captcha anti-spam
(Regénérer)